Libre, opensource & freeware

Logiciel libre, open source, freeware, ça vous dit quelque chose ? Sûrement, car ces termes sont au cœur des technologies actuelles et sont enracinés dans le marché du logiciel.

Mais alors quelles sont les différences ? Tout ça, ça veut dire quoi, en fait ?

gpl

Pas d’amalgame, pas de confusion, soyons clairs, soyons précis.

Un logiciel open source n’est pas forcément un logiciel libre, et encore moins un freeware, tout comme un freeware n’a aucune obligation d’être open source ni d’être libre. Mais alors, la différence, c’est quoi ?

Libre, open source, freeware : Kézako ?

Il me semble important de remettre le cadre en place en introduisant la licence GPL (General Public Licence). Cette licence, créée par Richard Stallman, président et fondateur de la FSF (Free Software Foundation), établi les conditions légales de distributions des logiciels libres. Elle est constituée de quatre piliers que doit respecter une licence libre :

  1. Droit d’exécuter le logiciel, quelque soit son usage
  2. Droit d’étudier le code source
  3. Droit de redistribution du logiciel
  4. Droit de modification puis redistribution du logiciel (gratuite ou pas)

L’unique (mais forte) contrainte étant que toute version modifiée d’un logiciel sous licence GPL doit également être sous licence GPL. C’est donc une réelle viralité qui en découle.

opensource

Les quatre points de cette licence sont les quatre contraintes qui définissent le logiciel libre. Ils garantissent la liberté de l’utilisateur. Techniquement parlant, l’open source est similaire au logiciel libre puisqu’il répond également à ces quatre exigences. La différence est plus subtile :

Le logiciel libre a une philosophie totalement différente de l’open source. La philosophie du logiciel libre met en avant le respect de la liberté de l’utilisateur, tandis que l’open source vend le côté pratique et performant du partage des sources.

Il existe cependant une différence plus technique : Le libre, à l’inverse de l’open source, n’inclus pas les appareils tivoïsés dans sa philosophie. (Les appareils tivoïsés (ou tyranniques) contiennent des exécutables non libres faits à partir de code source libre.)

Les freewares sont quant à eux complètement différents. Il sont souvent associés aux logiciels libres car le mot free en anglais a deux sens bien distincts : Libre et Gratuit. Or si nous parlons bien des logiciels libres quand nous parlons de free software, le mot free dans freeware prend le sens de gratuit. Mais un logiciel libre n’a aucune obligation d’être gratuit, tout comme un logiciel gratuit n’a aucune obligation d’être open source, et encore moins d’être sous licence libre.

Voilà donc un bref distinguo qui permet d’éviter des amalgames gênants en société.