Menu
AS_REP Roasting

AS_REP Roasting

Lors d’une demande de TGT, l’utilisateur doit, par défaut, s’authentifier auprès du KDC pour que celui-ci lui réponde. Il arrive que cette authentification préalable ne soit pas demandée pour certains comptes, permettant à un attaquant d’abuser de cette configuration.

Préambule

Lorsque nous parlons de la notion de TGT, c’est souvent un abus de langage, car nous parlons en fait du KRB_AS_REP qui contient le TGT (chiffré par le secret du KDC) et la clé de session (chiffrée avec le secret du compte utilisateur).

Ainsi, dans cet article, la notion de TGT fait seulement référence au TGT contenu dans la réponse KRB_AS_REP.

Pré-authentification

Lorsque nous avons parlé du fonctionnement de Kerberos, il a été mis en évidence que dans le premier échange (KRB_AS_REQ - KRB_AS_REP), le client doit d’abord s’authentifier auprès du KDC avant d’obtenir un TGT. Une partie de la réponse du KDC étant chiffrée avec le secret du compte client (la clé de session), il est important que cette information ne soit pas accessible sans authentification. Dans le cas échéant n’importe qui pourrait demander un TGT pour un compte donné, et tenter de décrypter la partie chiffrée de la réponse KRB_AS_REP pour retrouver le mot de passe de l’utilisateur ciblé.

KRB_AS_REP

C’est pourquoi le client doit, dans sa requête KRB_AS_REQ, envoyer un authentifiant qu’il chiffre avec son secret afin que le KDC le déchiffre et renvoie le KRB_AS_REP en cas de succès. Si jamais un attaquant demande un TGT pour un compte qu’il ne contrôle pas, il ne sera pas en mesure de chiffrer l’authentifiant de la bonne façon, donc le KDC ne renverra pas les informations attendues.

Authentication Required

Ce comportement est celui par défaut, il protège les comptes contre cette attaque hors-ligne.

KRB_AS_REP Roasting

Cependant, pour différentes raisons (obscures quand même), il est possible de désactiver le prérequis de pré-authentification pour un ou plusieurs compte(s).

Preauthentication Setting

Par exemple dans cet article, l’auteur indique que pour bénéficier du SSO sur une base de données hébergée sur un serveur Unix, il doit désactiver la pré-authentification sur l’utilisateur. Cela reste un cas très rare, et même cptjesus et Harmj0y n’ont pas vraiment de réponse.

cptjesus > As far as why its disabled, I couldn’t tell you

Harmj0y > I honestly don’t really know why it would be disabled, just have heard from a people about the linux/“old” angle.

Quoiqu’il en soit, si cette option est désactivée, n’importe qui peut demander un TGT au nom d’un de ces comptes, sans envoyer d’authentifiant, et le KDC renverra un KRB_AS_REP au demandeur.

Authentication Required

Cela peut se faire avec l’outil ASREPRoast de @Harmj0y.

ASREPRoast

Une fois en possession de la réponse du KDC KRB_AS_REP, l’attaquant peut tenter de trouver en mode hors-ligne le mot de passe en clair de la victime ciblée, par exemple en utilisant John The Ripper avec le format krb5tgs.

Conclusion

Cette technique, décrite dans un article de Harmj0y, est un moyen parmi beaucoup de récupérer des mots de passe en clair au sein d’un environnement Active Directory. Si des comptes à privilèges sont paramétrés pour ne pas nécessiter une pré-authentification, un attaquant peut simplement requêter un TGT pour ce compte et tenter de retrouver en mode hors-ligne le mot de passe du compte. Avec des machines puissantes, la vitesse de cracking peut devenir colossale. Notons cependant que les comptes n’ayant pas de pré-authentification nécessaire sont rares. Ils peuvent exister pour des raisons historiques, mais cette technique reste moins généralisable que le kerberoasting


logo
Auteur : Pixis
Créateur du blog, suivez-moi sur twitter ou discord